SWISSRADIOLOGY.COM

SWISSRADIOLOGY.COM

PORTAIL SUISSE DE RADIOLOGIE

 IRM ouverte
Résonance magnétique

 Scanner
Scanner

 Radiographie
Radiologie numérique

 Mammographie
Mammographie

 Densitométrie
Densitométrie

 Echographie
Echographie / Radiologie interventionnelle

 Indication des examensi
Indications des examens radiologiques

 Caducee@
Adresses e-mail des médecins de Suisse Romande 

 
Sondage d'opinion des médecins

 Astuces
Les astuces

 Liens
Liens Internet

Abréviations

Histoire de la radiologie

Serment d'Hippocrate

Plan d'accès à l'Institut

Prépararation aux examens

Plan du site

Home

English website

 

Radiologue agréé par la Fondation Vaudoise pour le Dépistage du cancer du sein

 english 

Mammographie

Mammographe numérique (digital direct) microdose avec diagnostic assisté par ordinateur!

Dans la population suisse, un quart des décès est imputable au cancer; le sein occasionne autant de cas de cancer chez la femme de plus de 40 ans que tous les autres organes réunis. Or la pratique du dépistage chez les femmes à partir de l'âge de 50 ans a permis de réduire de 30 à 50 % la mortalité occasionnée par le cancer du sein. Ce dépistage sera pratiqué encore plus tôt s'il existe des facteurs de risque, comme l'existence d'un cas de cancer du sein dans la famille proche.

La mammographie de dépistage permet de découvrir des tumeurs à leur début, lorsqu'elles ne sont pas encore palpables, mais se manifestent déjà par de fines calcifications ou de discrètes modifications de l'architecture du sein. A ce stade, le traitement conduit bien souvent à la guérison complète du cancer, avec des séquelles minimes.

Méthode d'autopalpation: cliquez sur l'image  ou téléchargez le fichier .pdf

Comment se pratique un dépistage:

  1. par l'autopalpation; chaque femme devrait pratiquer l'auto-examen des seins une fois par mois pendant toute sa vie
  2. par un contrôle annuel chez un médecin, qui pratiquera la palpation soigneuse des deux seins
  3. par une mammographie de dépistage tous les deux ans dès l'âge de 50 ans au moins, plus tôt éventuellement s'il existe des facteurs de risque.

La mammographie standard, réalisée par un médecin radiologue, comporte trois étapes qui se complètent:

  • l'interrogatoire (anamnèse), permettant de préciser l'existence de facteurs de risque, d'un écoulement mammaire, de douleurs ou d'autres symptômes, la date des dernières règles ou la prise d'hormones qui peuvent influencer l'aspect du sein, les antécédents opératoires, etc.
  • la palpation des seins, qui permet d'orienter l'interprétation des mammographies
  • la mammographie elle-même, consistant en deux radiographies sur chaque sein; réalisé avec soin, cet examen est habituellement indolore.

Mammographie numérique: cette technique maintenant généralisée permet l'acquisition des images grâce à un détecteur plan au sélénium sans passer par le couple film-écran. Avantages:

  • L'image obtenue est digitale d'emblée, ce qui permet d'en modifier à loisir les paramètres de luminosité et contraste; une analyse plus aisée des zones de densités élevée est possible (meilleure détection des lésions dans les seins denses)
  • La dose de rayons X délivrée à la patiente est plus faible qu'avec des films, d'autant plus qu'il est impossible de rater un cliché par sur- ou sous-exposition. La technique Microdose® (Philips), par comptage de photons, permet une diminution supplémentaire de 50% de la dose environ.
  • Le résultat obtenu est immédiat et peut être visualisé sur écran par le technicien et par le radiologue, avec diverses fonctions d'analyse
  • Le diagnostic assisté par ordinateur (CAD) permet de "contrôler" le travail du radiologue et de détecter plus de lésions. Son résultat est similaire à celui d'une deuxième lecture
  • Les images peuvent être imprimées sur un film, sur papier, gravées sur CD-ROM ou envoyées par réseau informatique aux médecins. Une copie est stockée dans l'appareil à des fins de comparaison.

Selon l'aspect des radiographies et le résultat de la palpation, le radiologue peut être amené à pratiquer une échographie (ultrasons) complémentaire, qui permettra d'affiner son diagnostic. Un compte rendu complet sera ensuite rédigé et envoyé au médecin qui a adressé la patiente. Si les radiographies lui sont confiées, la patiente aura la responsabilité de les conserver soigneusement et de les apporter au prochain contrôle, pour permettre un examen comparatif.

 
Exemple de cliché mammographique bilatéral (incidence oblique)
1= glande mammaire 2= graisse sous-cutanée 3= muscle pectoral

La stéréotaxie est une technique de repérage d'une lésion du sein permettant de pratiquer de façon ciblée une biopsie à l'aiguille ou la mise en place d'un repère dans une lésion avant son ablation chirurgicale. Elle utilise pour cela deux clichés réalisés avec une légère différence d'obliquité sur le même endroit du sein pour déterminer par effet géométrique l'endroit précis de la ponction. Alternativement, la même opération peut être réalisée sous guidage échographique, surtout lorsqu'il n'existe pas de calcifications.

top

INFORMATIONS AUX FEMMES PARTICIPANT AU PROGRAMME VAUDOIS DE DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN:

MAMMOGRAPHIE DE DÉPISTAGE: POUR LES FEMMES DÈS 50 ANS

A. Prendre rendez-vous au Centre de dépistage.
La patiente peut choisir l'Institut de radiologie qu'elle préfère.

B. L'examen est fait par un(e) technicien en radiologie médicale, sans l'intervention d'un médecin radiologue. Aucun résultat n'est donné sur le moment.

C. Aucun problème n'est décelé: le médecin traitant et la patiente reçoivent le résultat dans la semaine suivant l'examen. En cas d'anomalie (taux de rappel 9-10 %), le Centre de dépistage propose la marche à suivre au médecin traitant.

D. La lecture des radiographies est faite:
- par deux médecins radiologues (1ère et 2ème lecture)
- en cas de divergence, par un radiologue expert désigné par le Centre de dépistage (3ème lecture).

E. Coût pour la patiente: CHF 18.25 (=10%), non soumis à franchise.

MAMMOGRAPHIE INDIVIDUALISEE: SUR PRESCRIPTION MEDICALE

A. Une anomalie du sein est constatée ou un contrôle doit être réalisé: la patiente prend rendez-vous avec l'Institut de radiologie de son choix.

B. Le médecin radiologue de l'Institut voit et examine la patiente ; il lui donne le résultat de l'examen immédiatement et envoie un rapport au médecin traitant.

C. Si une anomalie est décelée, l'examen complémentaire nécessaire (cliché supplémentaire, échographie) est réalisé à la suite.

D. La lecture des radiographies est faite par le médecin radiologue de l'Institut. Si nécessaire, le second radiologue de l'Institut peut aussi donner son avis.

E. Coût pour la patiente (soumis à franchise): CHF 23.40, soit 10% de participation (prestation médicale 52.06 pts + prestation technique = 185.15 pts selon Tarmed 1.05.03, soit 236.70 Frs pour un point à 0.99 Frs).

AVANTAGES:

  • Coût réduit
  • Sentiment de médicalisation moins marqué pour la patiente
  • 2 voire 3 médecins radiologues interprètent chaque radiographie
  • Convocation automatique tous les 2 ans de 50 à 70 ans, seulement sur demande de la patiente au-delà

INCONVÉNIENTS:

  • Pas d'examen possible avant l'âge de 50 ans, pas d'examen annuel
  • La patiente n'a aucun contact avec un médecin durant l'examen
  • Aucun examen complémentaire n'est effectué sur le moment
  • L'attente du résultat peut durer jusqu'à une semaine

AVANTAGES:

  • Pas de limite d'âge, examen annuel si nécessaire (risque de cancer élevé)
  • Entretien personnel et examen clinique effectué par le médecin radiologue
  • En cas d'anomalie, l'examen complémentaire est fait à la suite
  • Résultat immédiat après les examens effectués

INCONVÉNIENTS:

  • Coût de la prestation médicale en plus pour une qualité de clichés identique
  • Il peut être utile de demander à l'avance à la caisse-maladie si l'examen sera remboursé
  • En règle générale, un seul radiologue (le même que celui qui effectue la première lecture de dépistage) analyse le résultat.

top

Traitement hormonal de substitution (THS) et cancer du sein

L'oestrogène, composant essentiel du THS, permet de soulager des symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur. Ce traitement est aussi efficace pour la prévention de l'ostéoporose: le THS administré après la ménopause prévient ou ralentit la perte osseuse; on réduit ainsi le risque de fracture de la hanche ou de la colonne vertébrale, qui peuvent être à l'origine d'un handicap sévère ou même d'un décès.

Certaines études ont toutefois rapporté que le cancer du sein apparaît plus souvent chez les femmes qui ont pris des oestrogènes pendant de longues périodes (plus de 5 ans) ou qui ont été traitées par de hautes doses pendant de plus courtes périodes. De plus, certains travaux indiquent que la prise d'un THS peut diminuer la détectabilité d'un cancer du sein par mammographie. Comment le THS interfère-t-il avec la mammographie? Un des effets des oestrogènes est d'augmenter la densité de la glande mammaire chez certaines patientes, d'où une plus grande difficulté pour détecter des nodules ou de petites tumeurs dans le sein. Un cancer peut se cacher à l'intérieur d'une glande mammaire dense. Bien que le THS ne soit pas la cause directe du cancer du sein, il peut diminuer l'efficacité du dépistage. C'est pourquoi l'on recommande de suivre de près les femmes sous THS. Dans les cas difficiles, on dispose toujours de l'échographie qui est une importante aide au diagnostic.

top