H I S T O R I Q U E

Choeur Bach Lausanne logo

Première époque : la fondation

C'est en 1946 que le Chœur J.-S. Bach de Lausanne s'est constitué en association. Auparavant, dès 1928, un ensemble choral de Lausanne a bien existé sous le nom de Jean-Sébastien Bach. Ce chœur s'était formé sur la base de l'amitié et de rapports personnels autour de Pierre Pidoux. Avec l'aide de son frère Edmond, il avait réuni une vingtaine de chanteurs recrutés principalement dans les rangs du Chœur des Jeunesses de l'Église libre pour étoffer un concert de Noël donné au Temple des Terreaux. La première grande œuvre mise sur pied fut le Magnificat de Bach et c'est comme un signe de ralliement que le nom du grand cantor de Leipzig fut choisi pour désigner l'ensemble.

Deuxième époque : le développement

C'est le regretté Pierre Colombo qui devait reprendre la direction musicale dès la saison 1947-1948 et jusqu'en 1963. Appelé par Ernest Ansermet à le seconder à l'Orchestre de la Suisse Romande, ce chef occupa des fonctions importantes dans notre vie musicale et à l'étranger. Entre temps, l'effectif du chœur devait atteindre quatre-vingt choristes ce qui lui permettait d'aborder des œuvres de plus grande dimension et de collaborer avec l'Orchestre de la Suisse Romande et l'Orchestre de Chambre de Lausanne. Dès 1963, c'est Charles Dutoit qui reprend le poste, mais pour ne diriger que trois concerts dont la Messe en si de Bach (préparation par Michel Corboz). Charles Dutoit fut cependant aspiré par sa carrière internationale et laissa son poste vacant dès 1967. Michel Corboz lui succéda, mais pour deux concerts seulement, de musique baroque. En 1968, le chœur choisit alors un nouveau directeur en la personne de Jean-Pierre Moeckli, lequel assuma cette fonction pendant dix ans. Les choix musicaux de ce chef permirent d'aborder un nouveau répertoire.

Troisième époque: l'épanouissement

concert du choeur Bach à la Cathédrale de Lausanne
à la Cathédrale de Lausanne
concert du choeur Bach à l'Académie de Musique de Budapest
à l'Académie de Musique de Budapest
concert du choeur Bach à l'Église Matthias de Budapest
à l'Église Màtyàs de Budapest

En 1979, le chœur choisit son nouveau chef, soit l'actuel: Andràs Farkas. Celui-ci apporta la grande tradition de la musique classique et romantique issue de l'empire austro-hongrois. Il convainquit également le chœur d'aborder la musique contemporaine (par ex. Bernard Reichel, Heinrich Sutermeister, Ferenc Farkas, etc). L'effectif du chœur a encore augmenté.

En même temps, le chœur se rend à diverses manifestations à l'étranger. Ainsi, au Festival de Sully en 1983 où le Requiem de Mozart est dirigé par Emmanuel Krivine, au Festival de Sully encore, en 1985, où l'on interprète Haendel et Bach sous la direction du titulaire, au Festival Musique en Dauphiné, à Vienne, en 1989, avec un programme Mozart, au Festival du Val de Charente, à Cognac, en 1991, à nouveau avec un programme Mozart. Le chœur s'est également rendu en tournée en Italie à deux reprises: en 1989 à Vicenza et Milan (Mozart) et en 1990 à Brescia et Milan (Liszt et Kodàly).

Dans le cadre d'échanges, le Choeur Bach a eu l'occasion de se rendre à La Haye, en 1984, pour y chanter la Grande messe en Do mineur de Mozart, le Vivit Dominus de F. Farkas et le Te Deum de Kodàly; à Budapest en 1995 (Vivaldi, Farkas, Duruflé) et en 2001 (Bach, Passion selon St-Jean) et à Potsdam (Bach, Passion selon St-Jean). Le Chœur Bach a célébré ses 75 ans d'existence en 2003.

QUELQUES REALISATIONS DU CHŒUR BACH

Le Chœur J.-S. Bach a interprété avec ses différents directeurs musicaux les plus grandes œuvres du répertoire d'oratorio, allant de Monteverdi à Sutermeister. Quelques œuvres ont particulièrement marqué la vie du chœur durant ces 25 dernières années:

  • 12 mars 2003, Lausanne:
    Ferenc Farkas: Cantata lirica -
    Première en Suisse Romande
  • 13 février 2002, Lausanne:
    G. Verdi : Requiem
  • 20 octobre 2001, Budapest;
    11 avril 2001, Lausanne;
    31 mars 2001, Potsdam:
    J.-S. Bach: Passion selon Saint-Jean
  • 24 avril 1998, à la Cathédrale de Lausanne:
    Ferenc Farkas: Missa in honorem Sancti Andrae - Première Suisse.
  • 12 mars 1997, à la Cathédrale de Lausanne;
    13 mars, Montreux:
    Zoltàn Kodàly : Missa brevis
top